Espaces naturels

Parc Nature du Plateau d'Avron

Une opération d'aménagement du parc Nature du Plateau d'Avron est en cours, espace naturel d'une grande richesse de par sa faune et sa flore. Focus sur ce projet d'envergure.

Présentation

Situé à l’Est de la commune de Rosny-sous-Bois, le futur parc nature du Plateau d’Avron, d’une superficie de 15 hectares, s’intégrera à un site naturel plus vaste (76.5 ha) à cheval sur les communes de Rosny-sous-Bois (26.3 ha) et Neuilly Plaisance (50.2 ha). Longtemps exploité pour ses carrières de gypse, ce site est devenu un véritable réservoir de biodiversité. Il a d’ailleurs été classé en zone « Natura 2000 » pour ses potentialités d’accueil d’espèces rares et protégées (Pie grièche écorcheur, bondrée apivore, …)

Cependant, les principales valeurs écologiques du site sont aujourd’hui en régression, suite notamment à l’assèchement des mares et des zones humides, et à la fermeture de certains espaces, tel que les prairies calcicoles et les prairies parsemées de buissons. 

La première phase des travaux d’aménagement du parc, qui démarre à l’été 2019 pour s’achever fin 2020, concerne deux tiers de la superficie totale du parc . Cet aménagement vise à la fois l’ouverture au public et le renforcement des valeurs écologiques du site.

Une faune et une flore préservée 

Certains espaces ne seront pas ouverts aux publics afin d’assurer au mieux la préservation de la faune et de la flore.

Ainsi, la zone centrale du parc (4,5 ha), remarquable pour ses prairies et sa mosaïque de milieux, sera sanctuarisée par la suppression de toutes les voies d’accès qui y convergent aujourd’hui. Une clôture en bois (ganivelle) permettra l’observation de cette partie du parc et des animaux s’y trouvant, l’entretien de cet espace protégé étant prévu par agro-pâturage.
Les zones humides ainsi que les réseaux de mares seront également fermés au public, de manière à ne pas en impacter le développement. Cependant, les visiteurs pourront profiter de ces vastes paysages grâce à un système de pontons et de points de vue en hauteur. 

D’autre part, une fruticée (formation végétale de moins de 6 mètres de hauteur) d’une superficie d’un hectare et demi viendra enrichir la faune. Elle sera plantée sous les lignes à haute tension, afin de diminuer l’impact visuel de ces dernières.

Des espaces aménagés

Un parcours pédagogique sera proposé aux visiteurs afin de les accompagner dans leur découverte du patrimoine écologique et historique du site. Les espaces de détente, de sport en extérieur (de type parcours de santé) et les équipements pratiques (kiosques, fontaines, toilettes sèches) seront regroupés sur les pourtours du parc, dans des zones dont la valeur écologique est moindre.

Les circulations pédestres et équestres sur le site seront cantonnées aux sentiers prévus à cet effet. Des haies et des broussailles délimiteront les zones naturelles à préserver, et serviront de signalétique aux visiteurs. Les chemins et zones de détente seront aménagés sur géo-grilles (matériaux synthétiques souples et résistants) afin de limiter le risque géotechnique.

 

L’impact de ce projet sur la biodiversité et les milieux sera évalué sur une durée d’au moins cinq ans à compter de l’ouverture du parc, notamment via l’intervention d’un écologue et des inventaires faunistiques et floristiques.

Retrouvez les documents concernant l'enquête publique de l'opération d'aménagement du parc Nature du Plateau d'Avron sur la page dédiée.