investir pour l’avenir !

Finances et partenariats

Dans le cadre de ses actions pensées pour le service à l’usager, Grand Paris Grand Est mise sur une gestion rationnalisée, intelligente et prudente de l’argent public. Pour la meilleure utilisation possible de chaque euro, sans doublon avec les villes, dans le cadre d’un dialogue et d’une co-construction permanente.

La création de la Métropole du Grand Paris et des Etablissements publics territoriaux a été souhaitée financièrement neutre pour les communes et les ex-intercommunalités. Des flux financiers ont été mis en place entre les différents acteurs afin de garantir ce principe. 

Les élus de Grand Paris Grand Est ont souhaité construire une intercommunalité économe vis-à-vis de la dépense publique, en optimisant les opportunités de mutualisation et d’économie d’échelle avec les villes. Ainsi, trois enjeux budgétaires et financiers ont présidé à l’élaboration des budgets  2018 et 2019 :  

  • Donner à l’EPT les moyens de fonctionner afin d’exercer les compétences qui lui ont été transférées ;
  • Maîtriser les dépenses, afin de tenir compte des contraintes financières actuelles et à venir de l’EPT, notamment en 2020 et 2021 ;
  • Limiter le plus possible la contribution des communes au budget de l’EPT, elles aussi soumises à d’importantes contraintes financières. 

Grand Paris Grand Est dispose d’une bonne santé financière. L’Etablissement public territorial ne dispose d’aucune dette au budget principal, et d’une dette faible au budget assainissement. Sa capacité de désendettement est très bonne, malgré un niveau d’épargne brute moyen.

L’eau et l’assainissement représentent le premier poste de dépense de fonctionnement du budget de Grand Paris Grand Est, suivis de près par la prévention et la gestion des déchets. En termes de volumes budgétaires, l’aménagement et l’urbanisme constituent la troisième compétence du Territoire. Les mécanismes financiers représentent, eux, près d’un tiers du budget total de Grand Paris Grand Est. 

Plusieurs investissements ont été décidés par le Conseil de Territoire et sont aujourd’hui en cours de réalisation : la construction d’une déchèterie-recyclerie à Neuilly-sur-Marne et d’une déchèterie à Livry-Gargan, la création de la Maison du Droit de Noisy-le-Grand, la construction du Pôle de développement entrepreneurial à Montfermeil et Clichy-sous-Bois, des travaux d’assainissements identifiés en partenariat avec les services voirie des quatorze communes, etc. 

Budget.png

Retrouvez nos documents financiers dans la colonne de droite.

Nos coopérations stratégiques

Grand Paris Grand Est s’inscrit dans une dynamique métropolitaine et européenne et développe des coopérations stratégiques pour mutualiser les énergies. 

Le Territoire est doté d’une cellule « partenariats », pour construire et suivre les coopérations territoriales et optimiser l’accès aux financements extérieurs.

En 2017, des engagements pour de nouvelles subventions 

  • la création d’un pôle de développement entrepreneurial avec la Métropole du Grand Paris (181 701€), le FEDER (542 104€)
  • la création d’une déchèterie-recyclerie à Neuilly-sur-Marne avec la Métropole du Grand Paris (700 000 €)
  • l’acquisition d’une flotte de véhicules électriques pour les services de Grand Paris Grand Est avec la Métropole du Grand Paris (74 000 €)
  • le développement du service clauses sociales professionnelles du Territoire, avec la Société du Grand Paris (60 000 € / an à partir de 2018), le FSE (90 000 €) et le Département de la Seine- Saint-Denis (15 000 €)
  • l’accompagnement vers l’emploi et la formation, le projet de Ville RSA et l’apprentissage linguistique dans une optique d’insertion avec le FSE (+ de 800 000 €) et le Département de la Seine-Saint- Denis (188 427 €)
  • l’Etat soutient également, aux côtés de Grand Paris Grand Est et des communes concernées, l’ensemble des actions mises en œuvre dans le cadre des dispositifs de la politique de la ville

Grand Paris Grand Est accompagne les villes qui composent son territoire dans leurs recherches de partenaires financiers. En 2017, le Territoire a aidé les communes de Coubron, de Clichy-sous-Bois et de Montfermeil à obtenir des financements pour des actions de lutte contre les dépôts sauvages, de création ou réhabilitation d’équipements publics, de lutte contre le décrochage scolaire. 

2,9 millions d’euros

C’est le montant total de subventions dont bénéficiera Grand paris Grand Est grâce aux partenariats qu’il a conclus en 2017 pour développer ses projets à venir ou en cours. 

14 nouveaux partenariats

Contractualisés en 2017.