Prévention et sensibilisation déchets

Tri des déchets alimentaires

Après le tri du verre, du papier et des emballages, place au tri des déchets alimentaires ! 

Publié le

Les déchets alimentaires sont issus des produits alimentaires périmés sans emballages, des préparations et restes de repas.

Les déchets alimentaires et les déchets végétaux sont appelés biodéchets.

La loi sur la Transition Énergétique pour la croissance verte du 17 août 2015, prévoit que d’ici 2025, l’ensemble des producteurs de biodéchets, y compris les ménages, devront disposer d’une solution de proximité de tri à la source des biodéchets, dans le but d’assurer leur valorisation.

Telles sont les raisons pour lesquelles depuis le début de l’année, le Syctom (syndicat de traitement des déchets de Grand Paris Grand Est pour 12 communes de son Territoire) a souhaité anticiper ces échéances législatives en organisant une expérimentation de la gestion des biodéchets de façon coordonnées entre les collectivités chargées de la collecte et du traitement des biodéchets.

L’expérimentation se déroule notamment sur le marché du centre-ville de Noisy-le-Grand, d’une cuisine centrale et certains restaurants scolaires de Gagny, Livry-Gargan et Neuilly-sur-Marne dans un premier temps. Merci aux Villes qui se sont portées volontaires et au personnel communal pour leur implication.

Transformer les déchets alimentaires en énergie et en compost : la recette qui leur donne une nouvelle vie existe ! C’est de l’économie circulaire. Mais, pour cela, il faut d’abord trier ces déchets, puis les collecter. Les déchets alimentaires servent principalement à produire des énergies renouvelables. Après leur collecte, ils sont amenés vers des centres de méthanisation. En fermentant, ils génèrent du biogaz, qui est capté et transformé en électricité, en chaleur ou en biocarburant. Le tri des déchets alimentaires permet également de produire du compost. Une fois triés, les déchets alimentaires sont acheminés vers une installation de valorisation où ils sont transformés en compost. La matière ainsi créée sert d’amendement de sol pour les agriculteurs, ce qui leur évite le recours aux engrais chimiques.

Cette expérimentation permettra de tester le tri des déchets alimentaires avant d’envisager sa généralisation sur tout le Territoire.

Grand Paris Grand Est assure la gestion des déchets sur son Territoire, n’hésitez pas à consulter nos pages dédiées.